+++++++++++ + Cantos Propaganda ++ + Structured Disasters since 2014 + ++ Cantos Propaganda + ++ Cantos Propaganda ++ +

13 novembre 2014

Jacques Thomassaint "Ar Garediged"

Jacques Thomassaint
Ar Garediged
(Cynthia 3000, 2010)

Toujours disponible sur le site des défuntes éditions Cynthia 3000 ici...


Extrait :

10 . Combat contre l'Immonde

 l'Informe (dit aussi l'Immonde) hésite titube glisse sur l'humus racle sol du ventre pustules ouvre la gueule bave immondices langue où se collent terre excréments larves feuilles joncs détritus sang le cou s'incline tombe tête entre les pattes s'écartent repoussent troncs souches et branches s'immobilise caillots souffle bronches gargouilles jets aspire l'air le rejette aspire rejette hoquette sang ossements crâne phalanges iliaques bile vomissements chairs foetus plumes poils cheveux becs ongles eaux sanie germes
 l'Aventureux se relève avance marche enfonce les jambes dans les coulures piétine malaxe des talons yeux foies os approche de
 l'Immonde retient le souffle lève le tranchet frappe lève frappe le sang retombe sur la tête coule sans le cou dos reins fesses cuisses se mêle à la sueur frappe frappe frappe frappe frappe la tête se détache roule sur le côté le sang jaillit de la carotide recule glisse tombe mains dans les coulures le sang le recouvre l'asphyxie rampe sur le côté se dégage va vers la tête pose son tranchet ouvre des deux mains la gueule crocs venins maintient d'une branche la gueule ouverte reprend le tranchet sectionen la langue la prend dans la main la glisse dans la chemise se relève pousse la tête du pied jusqu'au bord de la pente tombe dans la mousse humus feuilles insectes la tête roule cascade au long de la pente détruit herbes insectes incendie sable pierre traces fumerolles consument pierre joncs s'arrête au marais palpitations  bulles boue jaillit le geyser vapeurs effluves brouillards fétidités montent aux cimes des saules peupliers chênes charmes les effeuillent écorce squelettes tordus branches l'air s'empuantit soufre carbone chlore amoniac montent atteignent bouvreuils rouges-gorges mésanges faucons bécasses éperviers chouettes tombent pierres plumes taches sur le vase tremble l'arbre racines sous l'écume frissonne s'incline se fend par le milieu tombe cime dans le marécage éclabousse la rive gouttes morceaux de tourbe alcools acides fumées troue la terre en tourbillons s'échappe l'air s'abat dendrite sigillaire sur le corps de 
 l'Immonde écrase pustules abcès tumeurs sur le flac atteint
 l'Aventureux gisant près de la souche coule contre le corps s'insi- nue sous les vêtements pénètre la bouche narines contre la terre la coulée arrive au rivage se mêle aux eaux qu'elle épaissit traverse descend se mêle à la vase refroidit durcit se solidifie obstrue les sas du lac les eaux montent une nuée becs plumes descend s'abat sur le corps de
 l'Informe becquètent pioches déchirent la peau ouvrent les chairs crachent ingurgitent défèquent sur les plaies s'affaissent ailes pattes tombent glissent s'amassent ouvrent reçoivent chairs s'entassent recouvrent le corps disparaît sous les plumes l'eau monte lave les rives des traces de 
 la Bête soulève oiseaux branches feuilles les éloigne vers son cen-tre monte clapote à la souche où l'Aventureux gît le soulève le balance nacelle nef tronc le porte brise fraîcheur brume le lave le tourne l'irise arc en ciel né d sexe traverse l'espace s'enracine de
 l'Amante les eaux déposent
 l'Amant sur la rive où l'arc disparaît fond se dissout repose bras le long du corps tête nuque au sol la langue de
 l'Immonde sur la poitrine le chien flaire pousse du museau le corps gisant le renverse la langue roule dans l'herbe grésille l'animal s'enfuit les eaux cessent leur montée portent le corps du
 Monstrueux en leur centre l'egloutissent geyser gouffre tourbillon la surface se lisse où les reflets des peupliers saules chênes se flouent dans l'ombre du crépuscule

(...) 

***


Voilà ! Une "version" (une vision même !) de la légende de Tristan et Iseut bien dégraissée, bestiale, primitive et violente... C'est aussi beau et tranchant qu'un bois gravé de Urs Graf et ça n'a plus rien de courtois ! Il convient de le préciser : c'est un ovni dans la bibliographie de Jacques Thomassaint (1942-2013), dont l'oeuvre nous est ici complètement "étrangère" (et à de rares exceptions près, nous souhaitons qu'elle le reste)... Mais alors quel ovni ! Hop !