+++++++++++ + Cantos Propaganda ++ + Structured Disasters since 2014 + ++ Cantos Propaganda + ++ Cantos Propaganda ++ +

23 janvier 2014

Valère Novarina & Marion Chénetier-Alev "L'organe du langage, c'est la main"

Valère Novarina
L'organe du langage, c'est la main
(Argol, 2013)

Disponible ou sur commande dans (toutes) les (bonnes) librairies, et sur le site de l'éditeur...


Extrait :

     LE MORTEL.
Poussière, chanson suspecte chantée par Michel Baudinat :
"Poussière ma pauv' poussière,
J'vais t'ramasser par terre.
Plancher mon pauv' plancher :
Faut m'supporter.
Lumière ma pauv' lumière,
Te v'là tout éteindée.
Poussière ma pauv' poussière,
Maintenant je vais te manger.
Misère ma pauv' soupière,
Te v'là ma vie par terre...
Tire-toi mon âme de cette si sale siii-tu-ation
Relève le crâne, retourne dans les saisons
Sois ferme et sage
Refuse cette sale proposition
Traîne pas là-bas où le temps est si long.
Voilà qu'tu vas t'étendre,
Où y a rien à entendre
Maintenant tu vas gésir, où y a plus rien à dire
Qui c'est qui m'ramassera ?
Une fois qu'j'm'étendrai là ?
Rideau, maintenant rideau-ô :
Paix à mes ô-os.
Paix à méusse, paix à méo !"
(parlé.) - J'veux pas y aller, j'y vais tout de même !
"Poussière ma pauv' poussièren
Je te retrouve par terre.
Plancher mon pauv' plancher,
Tu n'as plus rien à faire,
Sauf qu'à d'me supporter.
Misère ma pauv' soupière, ma vie par-ici-là,
Te v'la tout étalée.
Misère ma pauv' passoire,
Te v'là toute traversée...
Manger d'la terre, c'est le sort d'Adam !
Lorsque ma tête ne crânera plus
N'y aura que d'dans : des dents.
Poussière, tu me repousses hors d'la lumière
Moi je t'le dis : derrière ?
Derrière la vie... qu'y-a-t-y ?"

     Le mort s'installe dans sa posture mortelle.

(L'opérette imaginaire, p. 13-14, P.O.L., 1998)

***


Toute l'oeuvre de Valère Novarina est éditée chez POL.